Avatar de l’utilisateur

Membre

Rirou

Rang

Administrateur

Message(s)

9948

Inscription

21 Nov 2013, 17:02

Localisation

Seine et Marne 77

RÉSISTANCE EN MESH OU EN FIL CLASSIQUE ?

par Rirou » 13 Avr 2019, 14:31

Depuis fin 2018, beaucoup de fabricants offrent maintenant la possibilité de choisir des résistances en Mesh. Cette nouveauté qui n’en est pas vraiment une car le produit existe maintenant depuis plusieurs années se démocratise. Sur votre clearomiseur ou sur certains atomiseurs reconstructibles comme le nouveau Profile Unity RTA de Wotofo, le choix est vaste. Alors ce petit bout de métal n’est-il en fait qu’une énième proposition commerciale ou est-ce vraiment un plus sur votre cigarette électronique ?

Le Mesh est un tissu maillé.
Dans la vape cela correspond à un tissage de fils métalliques (kanthal, SS, N80) assez fins.
Image
Ici du Mesh en 300 et en 400, le chiffre correspond au nombres de fils que compose le tissu métallique.

Histoire du Mesh
Le mesh qui n’est en fait qu’un tissu métallique, existe depuis assez longtemps dans la vape. C’est davantage son utilisation qui a varié. Composé de très nombreux fils tissés, il reste assez souple à l’utilisation.

Les atomiseurs reconstructibles Genesis
Le coton que l’on retrouve maintenant sur la majorité des résistances ou des montages n’a pas toujours été utilisé. En effet, c’était plutôt la fibre de silice que l’on utilisait. Sous forme de brin, elle n’était pas forcément très pratique ni agréable en rendu. C’est là que le mesh a été proposé. Plutôt réservé à des vapoteurs expérimentés, les atomiseurs genesis sont donc apparus. Il s’agissait de faire une sorte de paille avec ce matériau, le coil étant réalisé par dessus. Le mesh était donc utilisé uniquement en tant que matériau qui transporte votre liquide (comme le coton). L’avantage était un bonne capillarité et une durée de vie impressionnante. Ce système possède toujours des utilisateurs car son rendu est assez impressionnant. La réalisation est cependant ardue. La paille devant être très uniforme et préchauffée à l’avance, les points chauds restaient assez fréquents.

Image
Le mesh utilisé pour les montages genesis est très fin et s'apparente vraiment à du tissu.

Une nouvelle utilisation pour le Mesh
En augmentant la surface de chauffe de votre résistance, la restitution des saveurs devient différente. Les coils double, triple voire même multi-brins sont là pour le prouver et sont devenus monnaie courante maintenant. Pourquoi donc ne pas utiliser le mesh, ce tissu métallique, comme surface de chauffe ?

Si les Notchcoil ont ouvert la voie de ces surfaces plus grandes, plusieurs fabricants (Vandy Vape, Taifun…) ont lancé l’utilisation du mesh comme matière chauffante sur des atomiseurs reconstructibles.

Il n’en faudra pas plus pour que les autres concurrents suivent. On en trouve maintenant dans les résistances toutes faites et de nouveaux atomiseurs reconstructibles spécialement adaptés sont arrivés sur le marché comme le dripper Profile de Wotofo .

Avantages du Mesh
La vaporisation se faisant sur une surface assez plane, le rendu des saveurs est souvent plus diffus. C’est une vape assez douce, qui ne chauffe pas excessivement, c’est bien sûr relatif, car elle nécessite une puissance assez haute.
Les résistances toutes faites qui sont souvent verticales profitent pleinement de cette diffusion. Je les trouve moins « directes » que des coils en spire pour le rendu. Des e-liquides multi-arômes sont très agréables avec ce système. Leur homogénéité s’en ressent.

Les résistances en Mesh sont souvent extrêmement réactives.

Leur durée de vie me semble également prolongée. Le Mesh supporte plus facilement les surchauffes. En ayant fait de gros dry hit sur certains montages, j’ai réussi en alimentant à nouveau ceux-ci en eliquide à continuer de vaper en gardant un rendu somme toute correct. Ce n’est bien sûr que mon ressenti.

Image
Les clearomiseurs Ello et Ello Duro de Eleaf possèdent également leurs résistances en mesh.

Les plus du Mesh
Rendu des saveurs très doux et constant
Réactivité des montages
Durée de vie

Désavantages du mesh
Cette grande surface de chauffe nécessite un apport d’air lui aussi assez grand. Je n’ai pour l’instant pas trouvé de réel intérêt à faire un montage en vape très serrée (MTL). Cela reste donc réservé pour une vape assez aérienne.
En reconstructible la quantité de coton doit être assez importante. Il faut en plus que ce coton reste bien au contact du Mesh. Le système du Profile avec ce ressort qui pousse le coton est d’ailleurs assez ingénieux.
Le Mesh enfin est un matériau assez fragile, toujours sur reconstructible, il est plus difficile de changer son coton sans le déformer.

Il est plus fréquent lors d’un dry burn de casser un des fils que compose le Mesh.

Un dry burn doit se faire à une toute petite puissance. Exemple : lorsque je vape à environ 40 watts sur du Mesh, si je dois faire légèrement rougir ce montage, cela se fera autour de 10 watts simplement.
Si l’autonomie d’un montage sur reconstructible semble plus longue, la réutilisation d’un même montage avec un nouveau coton ne me semble pas conseillée. Le nettoyage du Mesh et la réinstallation d’un coton est assez longue. Il est plus rapide de réinstaller un montage neuf.
Si vous recoupez dans la largeur votre Mesh, la valeur en ohm augmentera.
Le fait de devoir installer beaucoup de coton impose une très bonne alimentation, une box Bottom feeder permet de gérer au mieux cette alimentation de liquide.

Image
Une installation avec du Mesh nécessitera pas mal de coton afin que celui-ci reste bien au contact de la surface chauffante.

Conclusion sur les résistances en Mesh
Personnellement j’adore ce système aussi bien en résistances toutes faites qu’en reconstructible. Lorsque par contre je préfère vaper en vape très serrée (inhalation indirecte), je retourne à mes coils en fil simple pour profiter d’un rendu plus direct et accrocheur. Ce n’est donc pas une proposition commerciale. Elle propose simplement une nouvelle sensation pour les vapoteurs.
Pour les fans de vape aux parfums très précis, ce n’est peut-être pas l’idéal. Mais le côté homogène et constance dans le rendu me plait beaucoup. On sait quand il faut changer sa résistance, la production de vapeur est plutôt importante et avec des recettes gourmandes, on a cette impression que nos parfums sont « re-mélangés », sucrés, le tout dans une douceur très appréciable. A tester !

https://www.e-fumeur.fr/blog/resistance-en-mesh-ou-en-fil-classique/
ImageImage Image
Avatar de l’utilisateur

Membre

lapin

Rang

En mettant tous mes posts l'un à côté de l'autre, on pourrait relier le soleil à Alpha du Centaure!

Message(s)

3662

Inscription

14 Juin 2014, 22:35

Localisation

71

Re: RÉSISTANCE EN MESH OU EN FIL CLASSIQUE ?

par lapin » 13 Avr 2019, 23:18

:good:
:lapin: si ça te plait pas ,tournes la tête et regardes ailleurs!
Avatar de l’utilisateur

Membre

ludovic1965

Rang

Empereur du Nano Coil!!!

Message(s)

1054

Inscription

29 Juin 2017, 14:48

Re: RÉSISTANCE EN MESH OU EN FIL CLASSIQUE ?

par ludovic1965 » 14 Avr 2019, 01:47

Va falloir tester ca un ce ces 4 -sceptique-
Avatar de l’utilisateur

Membre

Pascal le Dob

Rang

En mettant tous mes posts l'un à côté de l'autre, on pourrait relier le soleil à Alpha du Centaure!

Message(s)

3675

Inscription

07 Oct 2014, 13:37

Localisation

Sedan 08, Région Grand Est

Re: RÉSISTANCE EN MESH OU EN FIL CLASSIQUE ?

par Pascal le Dob » 14 Avr 2019, 06:13

Pas pour le Cabot

-amitie2-
.

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Propulsé par phpBB ® | Style phpBB3 par KomiDesign | Supprimer tous les cookies du forum